Ce n’est pas un secret, j’adore l’univers Star Wars, et je me suis remis récemment (sérieusement depuis quelques semaines, sans m’y attarder depuis plusieurs mois) à The Old Republic, le MMO tant oublié de Bioware.

Tout commence à l’E3 2015, alors que je vaguais à mes occupations, et que SWTOR n’était pas très loin puisque installé et lancé de temps à autre, voilà que Bioware lève le voile sur Knights of the Fallen Empire, et si je n’avais pas encore craqué pour les précédentes extensions, Rise of the Hutt Cartel et L’ombre de Revan, celle-ci a retenu mon attention. C’est donc non sans mal que je me suis renseigné sur les évènements qui se déroulaient dans les deux premiers DLC, puisque le jeu est sous forme de chapitres, et que Knights of the Fallen Empire arrive donc après L’ombre de Revan. Regardez cette bande-annonce nommée sobrement « Sacrifice », celle qui m’a donné envie !

Au programme, de nouveaux choix importants pour l’histoire, et donc influent notre futur avatar, et quelque chose d’énorme pour nos anciens compagnons. Je n’oublie pas non plus une nouvelle faction, même s’il n’est pas possible de la rejoindre, de nouveaux personnages et un statut d’étranger pour notre Jedi, Sith, soldat ou mercenaire, grand vétéran de la Grande Guerre galactique.

Ce sont donc toutes ces petites choses qui m’ont fait dire « OK, peu importe combien elle coûtera, je craquerais ». Autant dire que ça n’a pas manqué, et si j’étais fébrile à l’idée de payer 17 euros pour L’ombre de Revan, je n’ai pas longtemps hésité de me réabonner le 19 octobre, alors que l’extension était disponible le 27 du même mois, et gratuite pour les abonnés.

Il faut savoir que j’ai été l’un des premiers acheteurs, ceux qui ont déboursé 45 euros (en vrai il m’en a coûté environ moitié moins étant donné que j’avais une réduction employé chez Boulanger à l’époque :P), et payé trois mois d’abonnement. Autant dire qu’avec trois collègues, nous nous en donnions à cœur joie après le travail, enfin une fois que nous avions réussi à rentrer chez nous, puisque même en terminant à 17 h 30, il était rare d’arriver à l’appartement avant 19 h en raison des bouchons, et de l’emplacement de mon ancien chez moi.

C’est donc en me rappelant cette bonne vieille époque que je me suis relancé « récemment » sur Star Wars The Old Republic, et même si j’avais déjà goûté à son format Free To Play par le passé, quel plaisir de retrouver cette communauté gentille, serviable, et aimable. Attention, celle-ci est bien différente d’avant, comme si le passage au gratuit avait attiré la bonne population, et laissé de côté les autres. Alors certes, il existe toujours certains joueurs qui viendront vous piquer votre objectif alors que vous combattez les ennemis alentour (ce qui est, de mon expérience, monnaie courante sur les MMO F2P), mais cela est rare, et généralement la personne se fait gentiment remettre à sa place sur le chat général.

Quel plaisir de (re)découvrir Star Wars The Old Republic dans ces conditions, seul ou en groupe, c’est une véritable joie. Je me suis donc donné à corps perdu pour aller tenter de terminer l’aventure de mon Ravageur Sith, tout en attendant patiemment l’arrivée de Knights of the Fallen Empire, pour créer directement un personnage niveau 60, ce qui est totalement illogique.

Me voici donc devant Star Wars The Old Republic, qui m’aura coûté environ 45 euros avec les trois premiers mois d’abonnement, et de nouveau 27 euros pour profiter de Knights of the Fallen Empire. Autant le dire de suite, je ne suis pas très avancé (vous pouvez le voir ici : Vidéos), mais c’est déjà un véritable plaisir.

Le travail d’écriture est monstrueux, et le fait que nos choix influencent clairement de nouveau les dialogues et quelques séquences (je la fais en simultané avec le Jedi Sentinelle et hors enregistrement avec mon Ravageur Sith) rend l’extension encore plus attirante, et ne donne clairement pas l’impression d’avoir jeté l’argent par les fenêtres.

Alors certes, je ne suis pas encore au bout, et il n’est pas dit que je ne vais pas être déçu plus tard, mais à l’heure actuelle, Bioware a réussi à me revendre un jeu initialement gratuit, et cela avec une simple bande-annonce quelques mois plus tôt. Il est rare que j’attende un jeu, hors mon Football Manager annuel, et quelques petites surprises, mais là je n’ai pu m’empêcher de remettre la main au porte-monnaie pour jouir d’une expérience incroyable.

L’histoire de base est déjà sublime, mais réussir à la rendre encore meilleure, en trouvant un moyen scénaristique presque parfait, dont je parlerais plus longuement dans un article dédié une fois arrivé à la fin de Knights of the Fallen Empire, de nous présenter comme un étranger, et un simple personnage, légendaire certes, est un véritable tour de force dont seul Bioware a le secret.

Alors que dire de plus si ce n’est ceci : si vous n’avez jamais jouez à Star Wars The Old Republic, c’est peut-être le moment de le faire, tout en pensant à vous abonner afin de découvrir Rise of the Hutt Cartel, offert pour les abonnés, L’ombre de Revan, offert avec 2 mois d’abonnement, et, enfin, Knights of the Fallen Empire, en attendant les prochaines extensions, et l’ouverture des futurs chapitres de SWTOR, qui s’annoncent déjà épique.

FickTiff

FickTiff

Joueur depuis bien trop longtemps, amateur de fou rire et d'âneries en tout genre. Tweeteur fou. Stream de temps en à autres sur http://twitch.tv/netxstepfm.